Voir un extrait >>

Ennio Morricone

ou le poison d'une oeuvre

19,90 € /260 pages

 Il suffit de siffloter les cinq premières notes du thème principal de « Le bon, la brute et le truand », de « Le clan des siciliens » ou encore de «Mission » et nous sommes plus d’un milliard d’êtres humains à connaître la suite.
Ce compositeur a été rendu célèbre grâce aux musiques
de films issues de sa fertile collaboration avec Sergio
Leone. Cependant les westerns ne représentent que 10 %
des 355 films longs métrages qu’il a musicalisés
Aucun compositeur classique contemporain n’a proposé
de son vivant autant de morceaux passés à la postérité
En Italie, son pays d’origine où il a toujours vécu,

Ennio Morricone, couramment appelé « Il Maestro », est
souvent comparé à Verdi. En 2007, Hollywood lui décerne un Oscar d'honneur et, en 2016, l'Oscar de la meilleure musique de film pour "Les Huit Salopards", avant de lui attribuer une étoile sur le Hollywood Walk of Fame à Los Angeles.
De sa vie privée comme professionnelle, en réalité, on ne
sait que peu de chose. L’homme était assez secret et
répondait avec parcimonie aux très nombreuses
sollicitations de la presse. Et quand il y consentait, c’était
toujours en laissant des blancs, en répondant par des
silences ou bien en refusant d’aborder certains aspects.
Cinq années (de 1965 à 70) lui ont suffi à bâtir sa
réputation mondiale. Il avait pourtant rencontré la
musique de film un peu par hasard, et considérait cette
partie de son travail comme « un poison » dont il fallait
se défaire, y compris en passant par « une phase de
désintoxication ». Car ce célébrissime compositeur consacrait également beaucoup de son temps à la musique classique, sa première passion.
Son drame fut de n’être reconnu que pour les nombreux films dont il a conçu la bande sonore. Aucun ouvrage de référence n’avait jusqu’ici été consacré au Maestro.
Au terme d’une enquête minutieuse d’une dizaine d’années, Philippe Grégoire, avec une empathie qui ne se dément jamais, décrypte le travail du Maître, en livrant des clés de compréhension inédites.

 

Philippe Grégoire a longtemps travaillé dans le domaine du film documentaire. Il a consacré toute sa vie à nourrir sa passion pour Ennio Morricone sur lequel il a
accumulé une documentation abondante jusqu’ici inexploitée Un livre signé par LE spécialiste d’Ennio Morricone

Articles de presse